Une grand-maman irlandaise au Québec!

 

Doudou et les Irlandais du Québec?
Doudou et les Irlandais du Québec. Danièle Archambault

La grand-maman de Doudou est Irlandaise!

La grand-maman paternelle de Doudou est Irlandaise. Elle parle français, avec parfois des traces d’anglais (surtout dans le vocabulaire ), mais, fait bien important, elle est aussi catholique comme la plupart des Canadiens français. Autrement, le grand-papa de Doudou n’aurait pas pu l’épouser…

La présence des Irlandais au Québec remonte à très longtemps. Certains sont même déjà installés en Nouvelle-France lors de la Conquête du pays par les Britanniques, mais parfois sous un nom français. Par la suite, il y aura de nombreuses vagues d’immigration irlandaise. À la fin du XIXe siècle, ils constitueront même le groupe ethnique le plus important au Canada après les Canadiens français

Lors du recensement de 2006 par Statistique Canada, plus de 406, 000 Québécois se disent de descendance irlandaise. Mais dans les faits, ce chiffre est probablement beaucoup plus élevé. En effet, pour plusieurs raisons, dont la francisation des noms de famille (par exemple, ThimothyReilly, O’Sullivan qui deviennent respectivement ThimothéeRiel et Sylvain) beaucoup de Québécois ignorent même qu’ils sont de descendance irlandaise.

Et si on retrouve au Québec, des personnes au nom de famille français qui sont en fait des noms irlandais francisés, on compte aussi des Québécois ayant un nom de famille irlandais mais de langue française.  Lors de l’épidémie de typhus de 1847 qui a fait mourir un très grand nombre d’immigrants irlandais, plusieurs orphelins ont été adoptés par des familles canadiennes-françaises. Comme ces familles sont catholiques (alors que la population anglaise, elle, est protestante), les enfants ont pu conserver leur foi. Fait surprenant, ils ont aussi été autorisés à conserver leur nom irlandais même s’ils ont été élevés… en français.

Deux Québécois célèbres (parmi beaucoup d’autres) issus d’un mariage mixte (Irlandais et Français): Madame Bolduc, notre première chansonnière québécoise et Émile Nelligan, un grand poète du Québec.

Mais revenons à Doudou…

Sa maman s’assure donc de toujours souligner la fête de la Saint-Patrick en l’honneur du papa de Doudou.  Il y a toujours un beau gâteau décoré en vert, des trèfles et aujourd’hui, de la tourtière aux patates.

Et soudain, Doudou a une question…

Doudou et la tourtière aux patates.

Références:

On trouve de tout sur l’internet. Si vous désirez en savoir plus sur les Irlandais au Québec, je vous suggère de commencer par ce site. Mais attention! Ce n’est pas le père de Marguerite d’Youville, fondatrice des Soeurs de la Charité de Montréal, qui était Irlandais, mais bien le deuxième époux de sa mère .

Canadian Irish Studies Foundation 

Un article très intéressant, celui  de Aidan, McQuillan, Université de Toronto.

Des chemins divergents: les Irlandais et les Canadiens français au XIXe siècle

Pour les statistiques:

Statistique Canada. 2010. Recensement visuel. Recensement de 2006. Ottawa. Diffusé le 7 décembre 2010. 

 

One thought on “Une grand-maman irlandaise au Québec!

  1. Bravo Danièle

    Doudou est toujours aussi extraordinaire. Elle esr très jolie avec son tablier vert. Vive la tourtière aux patates.

    Jojo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *