La bande dessinée comme outil pédagogique. Conférence au Festival de BD de Prévost.

Une conférence sur la BD en classe

Dès l’ouverture du Festival de BD de Prévost, samedi, 7 juin 2014 à 10 h, je serai sur la scène principale pour vous parler de la bande dessinée comme outil pédagogique. Une sujet sérieux mais émaillé d’anecdotes amusantes. Un compte-rendu de mon expérience dans un cours de français du niveau secondaire, en Californie.

Description:

La bande dessinée comme outil pédagogique.  Samedi, 7 juin de 10 h à 11h.

La bande dessinée s’invite de plus en plus souvent dans les classes comme source d’activités pédagogiques tant pour l’étude de ses contenus que de sa forme. La création même d’une bande dessinée par les écoliers permet d’inclure un élément ludique dans des apprentissages autrement arides. Mais quels sont les éléments essentiels qui permettront d’intégrer avec succès ce médium dans un cadre scolaire ? Nous essaierons de répondre à cette question par le biais de l’analyse d’un projet pédagogique dans lequel des élèves d’une classe de français langue seconde en Californie ont eu l’opportunité de s’initier à la bande dessinée (BD) et au monde du livre numérique tout en mettant en pratique leur connaissance de la langue française

La BD comme outil pédagogique

La BD comme outil pédagogique

 

Une carte de la Saint-Patrick en vidéo !

Bonne Saint-Patrick à toutes les Irlandaises et tous les Irlandais !

La grand-maman de Doudou est irlandaise. Et comme Montréal a l’une des plus vieilles parades de la Saint-Patrick en Amérique du Nord, la petite bande d’amis de ma série de BD « Histoires d’escaliers » accompagne Doudou au centre-ville pour voir ce merveilleux défilé. Mais comme c’est la mi-mars, que l’hiver est loin d’être fini et que le petit frère de Danny a une expérience bien limitée des défilés, il est un peu confus quant au thème de cette célébration par les Irlandais.

)

C’est devenu une tradition pour moi de faire une planche de BD ou une illustration spéciale pour la Saint-Patrick.

Pour voir la planche de BD de 2013 dans laquelle Doudou se pose des questions sur la façon de célébrer cette fête qui arrive en plein milieu du carême, cliquez ici !

Pour en apprendre un peu plus sur la présence des Irlandais au Québec et voir mon illustration de 2012, cliquez ici !

Bonne Saint-Patrick tout le monde !

Histoires d’escaliers. Stairway Stories

Histoires d’escaliers. Doudou et Louise.

Une nouvelle histoire qui commence dans ma série Histoires d’escaliers. J’essaie un nouveau style: Aquarelle et encre sépia. Je voudrais donner un aspect plus doux à mes illustrations. Je pourrais même adoucir un peu plus…

Quand à l’histoire… Pouvez-vous deviner ce que Louise et Doudou se racontent? Envoyez-moi vos idées!

Stairway Stories. Doudou et Louise.

A new story for my series Stairway Stories. I’m trying a new style. Watercolor and sepia ink. I would like to give a softer touch to the illustrations. It still needs work.

And for the story… Can you guess what Louise and Doudou are saying to each others? Send me your ideas!

Histoires d'escaliers. Stairway Stories. Doudou, Louise.

Histoires d’escaliers. Stairway Stories. Doudou, Louise.

 

Histoires d’escaliers. C’est le temps de pelleter toute cette neige!

Histoires d’escaliers. Suite de la bande dessinée.

Voici la deuxième planche de cette petite histoire d’hiver. Un extrait de mon second album Histoires d’escaliers. Sur le chemin des écoliers.

D’abord, Doudou est piquée au vif par une remarque de Danny…

Histoires d'escaliers. Plaisirs d'hiver. Doudou est plaignarde?

Histoires d’escaliers. Plaisirs d’hiver. Doudou est plaignarde?

 

Alors, elle réagit…

Histoires d'escaliers. Plaisirs d'hiver. Doudou travaille fort!

Histoires d’escaliers. Plaisirs d’hiver. Doudou travaille fort!

Histoires d'escaliers. Plaisirs d'hiver. Doudou a bien travaillé!

Histoires d’escaliers. Plaisirs d’hiver. Doudou a bien travaillé

 

 

 

 

 

 

 

Elle est fière d’elle!

Histoires d'escaliers. Plaisirs d'hiver. Doudou est fière d'elle!

Histoires d’escaliers. Plaisirs d’hiver. Doudou est fière d’elle!

 

 

 

 

 

 

 

Doudou est très fière d’elle!!! Elle a découvert un des plaisirs de pelleter: faire une surprise à un voisin un peu trop aimable…

Histoires d'escaliers. Plaisirs d'hiver. Doudou est très fière d'elle!

Histoires d’escaliers. Plaisirs d’hiver. Doudou est très fière d’elle!

 

 

 

Histoires d’escaliers-Que de neige!

Histoires d’escaliers. Surprise enneigée!

Grosse tempête de neige à Montréal, jeudi. Il est tombé 45 cm de neige! Hier, vendredi, j’ai profité de cette belle bordée de neige toute neuve pour aller me promener dans les rues de Villeray, quartier où se déroulent les aventures de Doudou et Danny, personnages de ma série Histoires d’escaliers. J’ai pu ainsi photographier le quartier sous la neige. J’ai même eu l’heureuse surprise de découvrir un escalier encore tout enneigé! Les locataires auront toute une surprise lorsqu’ils ouvriront la porte de leur balcon!

Mais la vue de cet escalier m’a rappelé une histoire de Doudou et Danny publiée dans le deuxième album: Histoires d’escaliers. Sur le chemin des écoliers.

Voici d’abord les photos de l’escalier et ensuite la première planche de cette histoire de neige. La deuxième sera pour demain.

 

Escalier enneigé à Montréal. Attention en ouvrant la porte du balcon!

Escalier enneigé à Montréal. Attention en ouvrant la porte du balcon!

 

 

Escalier enneigé à Montréal. Que de neige!

Escalier enneigé à Montréal. Que de neige!

 

Surprise! Il a neigé! Histoires d'escaliers. Sur le chemin des écoliers.

Surprise! Il a neigé! Histoires d’escaliers. Sur le chemin des écoliers.

 

Cartes de Noël et du Nouvel An.

Cartes du Temps des Fêtes

Cette année, j’ai décidé encore une fois de faire une carte du Temps des Fêtes. Il y a donc maintenant trois cartes à ma collection!

 Carte de Noël 2012-Un Noël tout blanc…

Voici la couverture de la carte du Temps des Fêtes de cette année. On y voit encore les personnages de ma série Histoires d’escaliers : Doudou et Danny tirent la traîne-sauvage alors que le petit frère de Danny, Marion, ainsi que Louise profitent de la ballade en cette fin d’après-midi. Si vous regardez bien, vous apercevrez dans le fond, Michel, le cousin de Danny qui jette un regard narquois sur la scène. Le texte en bas de l’image décrit bien la scène, mais la phrase se poursuit à l’intérieur de la carte pour dévoiler une autre image qui rappellera des souvenirs à beaucoup d’entre vous. Je ne peux vous montrer l’intérieur de la carte, car je n’ai pas fini de faire la petite vidéo accompagnatrice et je ne veux pas ruiner la surprise.

Carte de Noël 2012 par Danièle Archambault

Un Noël tout blanc… Carte de Noël 2012 par Danièle Archambault. Daniele BD.

Carte de Noël 2011-C’est-tu assez l’fun…

En 2011, j’ai fait pour la première fois une carte papier et une carte vidéo. J’ai utilisé une expression bien québécoise sur la couverture. Au plan visuel, je voulais suggérer le style des années 1950. La carte papier comprend cette année-là aussi les personnages d’Histoires d’escaliers, y compris les deux maîtresses d’école. J’aime bien la vidéo même si elle est un peu longue. On peut y voir des extraits de différentes histoires tirées de mes albums et une surprise à la toute fin : mon message du Temps des Fêtes. Cette image fait partie de quatre affiches exposées à La Maison des Arts de Saint-Faustin, dans le cadre de l’exposition Noël en Art 2012. Pour voir la vidéo, cliquez ici.

Carte de Noël 2011 par Danièle Archambault

Carte de Noël 2011 par Danièle Archambault. Personnages de la série “Histoires d’escaliers.” Daniele BD.

 Carte de Noël 2010- Le Petit Jésus ou le Père Noël?

Pour ma première carte du Temps des Fêtes, j’avais repris une histoire tirée de mon deuxième album de la série Histoires d’escaliers, Sur le Chemin des écoliers. Dans les années 1950, l’Église catholique tentait de combattre la dimension païenne que donnait le Père Noël aux fêtes de Noël. Une façon d’éliminer son influence fut donc de lui enlever son rôle dans la distribution des jouets qui apparaissaient au pied du sapin. Les cadeaux de Noël ne venaient donc plus du Père Noël, mais du Petit Jésus. Cette nouvelle légende créa beaucoup de confusion et de désarroi dans l’esprit des jeunes enfants… Je me souviens encore de ce jour de décembre, lorsque ma maîtresse de première année, une religieuse par ailleurs extrêmement intelligente et gentille, dévoila à toute la classe que le Père Noël n’existait pas par cette phrase lancée d’une voix railleuse et qui est pour toujours gravée dans ma mémoire : « J’espère que je n’ai pas de bébés dans ma classe qui croient encore à l’histoire du Bonhomme Noël! » Pas une seule petite fille n’a osé parler. Nous étions toutes sans voix! Et je me suis empressée à mon retour à la maison, ce midi-là, de faire part de cette nouvelle incroyable à mon frère et à ma soeur, des jumeaux de quatre ans… On en parle encore dans la famille.

Carte de Noël par Danièle Archambault.

Carte de Noël par Danièle Archambault. Conte de Noël. Histoires d’escaliers.

La mère est-elle la reine du foyer?–Histoires d’escaliers.

 Lundi, jour de lavage. La reine du foyer…

Voici la deuxième planche de cette nouvelle série d’histoires que je suis en train d’écrire pour mon prochain album de bandes dessinées. Ce sera le quatrième dans la série Histoires d’escaliersJe reprends ici le texte qui accompagnait la publication de la première page de cette histoire que vous pouvez voir en cliquant ici.

Un lundi midi d’automne bien typique. Il pleut et c’est jour de lavage…

À l’époque de Doudou et Danny, les enfants revenaient manger à la maison sur l’heure du dîner. On marchait beaucoup à cette époque. J’habitais à environ un mille de l’école (sans blague!) et une bonne partie du temps que j’avais pour aller dîner chez moi était prise par cette marche entre la maison et l’école. Doudou et Danny sont dans la même situation. Comme ils vont à la même école (même s’ils ne sont pas dans la même classe), ils font le trajet ensemble et en profitent pour se parler de l’école, de la vie, de leurs joies et de leurs soucis…

En ce lundi d’automne, la maîtresse d’école de Doudou, aborde le sujet des vocations avec ses élèves. Elle y parlera bien sûr de la vocation religieuse, de la vocation d’enseignante, ou encore d’infirmière… On ne parle pas vraiment de métiers aux petites filles à cette époque.  Mais, aujourd’hui, Soeur Saint-Guy-Martyr a décidé de parler d’abord aux enfants de la plus importante des vocations pour les femmes dans le Québec des années 1950 : mère de famille! On les appelle même Reines du foyer! Et qui est mieux placée pour expliquer aux petites filles le rôle important de la mère dans les foyers du Québec, que leur maman elle-même? Ses petites élèvent partent dont, ce midi-là, chez elles avec un devoir bien surprenant : parler à leur mère de leur rôle unique dans la société.

Mais Doudou hésite à aborder ce sujet avec sa mère. Elle sent bien que le temps est peut-être mal choisi…

Suite de l’histoire “Lundi, jour de lavage”. Doudou avait un devoir d’école sur l’heure du dîner: demander à sa maman pourquoi on dit que “la mère est la reine du foyer”. BD de Danièle Archambault

Parlant de lavage et de corde à linge…

Et comme cette histoire parle de lavage et de linge à étendre sur la corde, voici une petite aquarelle que je viens de faire sur ce sujet. Je viens de reprendre les cours d’aquarelle que j’avais commencés à l’été. Je me suis inspirée pour celle-ci d’une photo que ma soeur Jojo a prise du balcon de l’appartement que nous partagions dans le quartier Villeray. Notre voisine avait décidé ce jour-là de laver tous les toutous (toutes les doudous?) de ses enfants. Le résultat fut spectaculaire!

Un lundi, jour de lavage, notre voisine avait décidé de laver tous les “toutous”, “doudous” de ses enfants. Aquarelle de Danièle Archambault à partir d’une photo de Johanne Archambault.

Danièle BD monte dans le Nord!

Exposition de BDs à Saint-Faustin.

Je suis très heureuse d’avoir été invitée à participer à l’exposition Bandes dessinées, illustrations et animations à la Maison des arts et de la culture de Saint-Faustin, au Québec. Une exposition de deux mois dans un centre d’art charmant situé dans l’ancien presbytère de Saint-Faustin. J’y expose des planches extraites de mes différents albums de BD ainsi que des planches d’histoires inédites. D’ailleurs, on peut voir sur l’affiche une planche de ma série Ce sont (presque) des adultes maintenant.

Moi, j’y serai le 22 septembre pour voir toutes les toiles de la deuxième édition de cette exposition qui sera certainement haute en couleurs. Peut-être comme le paysage de nos belles Laurentides en ce début d’automne?

La belle affiche de l’exposition de Saint-Faustin. On y voit une de mes planches extraite de la série “Ce sont (presque) des adultes maintenant!”

 

 

 

Histoires d’escaliers. Miche!

Nouveau personnage pour Histoires d’escaliers: Miche!

Petit croquis pour un nouveau personnage de ma série de BD Histoires d’escaliers. Elle s’appelle Miche pour l’instant. Je me suis inspirée d’une amie du même prénom… Elle sera très maligne et causera bien des problèmes à l’école. Elle suscitera ainsi l’admiration craintive des autres enfants.

La version noir et blanc:

Miche, nouveau personnage de la série de BD Histories d'escaliers. Danièle Archambault

Miche, nouveau personnage de la série de BD Histories d’escaliers. Danièle Archambault. Version noir et blanc.

La version couleur:

Miche, nouveau personnage de la série de BD Histoires d'escaliers. Danièle Archambault

Miche, nouveau personnage de la série de BD Histoires d’escaliers. Danièle Archambault. Version couleur.