Une année de célébrations. Le Carnaval de Québec.

Un carnaval à Montréal ?

Le Carnaval de Québec à Montréal ? Une année de célébrations. Histoires d'escaliers. Album BD de Danièle Archambault.

Le Carnaval de Québec à Montréal ? Une année de célébrations. Histoires d’escaliers. Album BD de Danièle Archambault.

La question de Louise, l’amie-ennemie de Doudou dans la série BD Histoires d’escaliers fait rire, bien sûr. Mais, on peut se demander, en effet, pourquoi il y a un si grand carnaval à Québec, mais pas à Montréal. Et d’ailleurs, pourquoi un carnaval? Et qu’est-ce qu’un carnaval? Pour parler du carnaval, il faut parler de Pâques et du Carême.

Le Carême est un temps de pénitence et de privation en préparation à la grande fête religieuse de Pâque, la fête la plus importante de l’année liturgique pour les catholiques. C’est une fête qui célèbre la résurrection du Christ. Durant le Carême, qui dure 40 jours, les catholiques doivent faire pénitence et manger « maigre », c’est-à-dire sans viande, certains jours.

Le carnaval est la période de réjouissances précédant le Carême. Le carnaval peut commencer dès le 6 janvier (l’Épiphanie), mais se termine le Mardi gras, c’est-à-dire le dernier jour avant le début du Carême, qui commence le mercredi des Cendres. Le mot carnaval vient d’ailleurs du mot italien carnevalo issu du latin carnelevare qui signifie « ôter la viande ». Au Québec, avant l’apparition de fêtes organisées, la période de grandes réjouissances se limite aux trois jours précédant le mercredi des Cendres, les jours gras Puis, la période de célébrations qui précède le Carême s’allonge, allant de la mi-janvier à la mi-février.

Un carnaval à Montréal, puis à Québec.

C’est à Montréal qu’a lieu, en 1883, le premier carnaval organisé au Québec. Il est le fait de la communauté anglophone. Cet évènement ne se reproduira pas souvent. Le dernier sera en 1889. C’est dans la ville de Québec, en 1894, qu’a lieu le prochain grand carnaval. Il vient encore une fois du côté anglophone et l’évènement, malgré son succès, sera épisodique. La forme moderne du Carnaval de Québec remonte à 1955. Son caractère francophone est bien marqué et ce carnaval est maintenant la plus grande fête hivernale au monde.

À l’époque de Doudou et ses amis, à la fin des années 1950, tous les yeux sont tournés vers la ville de Québec pour son carnaval et on entend partout la Chanson du Carnaval (1956) interprétée par Pierrette Roy.

Louise veut que le Carnaval de Québec se tienne à Montréal parce que…

La reine du Carnaval de Québec. Une année de célébrations. Histoires d'escaliers. Danièle Archambault

La reine du Carnaval de Québec. Une année de célébrations. Histoires d’escaliers. Danièle Archambault

La reine du Carnaval de Québec ?

Voilà ! On ne peut pas être reine du Carnaval de Québec si on habite à Montréal ! À l’époque de Louise, les duchesses du Carnaval de Québec sont de jeunes femmes élues dans chacun des sept duchés, qui correspondent aux arrondissements de la ville de Québec. La reine est choisie non pas pour sa beauté, comme le croit Louise, mais parce que c’est elle qui a vendu le plus grand nombre de billets qui servent à financer l’organisation du carnaval. Le Bonhomme Carnaval est le représentant officiel de l’événement. Il porte une tuque rouge, une ceinture fléchée et a son palais de glace. Des activités hivernales et des compétitions de toutes sortes mettant à profit le climat hivernal ont cours tout au long du carnaval, qui se termine par une grande parade de nuit.

Effigie du Bonhomme Carnaval. Québec, 1959. Danièle Archambault

Effigie du Bonhomme Carnaval. Québec, 1959. Danièle Archambault

Extraits de mon album BD Histoires d’escaliers. Une année de célébrations. 

On peut voir un extrait du Carnaval de Québec de 1956 sur YouTube