Histoires d’escaliers: Première Communion-Stairway Stories: First Communion

Dans le Montréal des années 1950, les écoles publiques francophones étaient catholiques. L’année scolaire était ponctuée par les diverses fêtes religieuses. Pâques, la fête religieuse la plus importante, marquait la fin du long hiver (ou presque) et l’arrivée du printemps. Mais l’évènement le plus important, le plus attendu, le plus préparé de la première année d’école était sans contredit la Première Communion. Cette cérémonie était orchestrée par l’école sous la supervision des prêtres de l’église du quartier et suivie par de grandes fêtes à l’intérieur de chaque foyer. Comme cet évènement grandiose avait lieu généralement au mois de mai, il coïncidait avec les premiers jours de vrai beau temps et de chaleur. Voici la première case d’une série de planches sur ce sujet. Pour bien mettre en évidence la grande joie de Doudou, j’ai situé l’histoire à l’extérieur, au milieu des couleurs et de la lumière d’un de ces beaux jours de mai.

 

 

In Montreal, in the 1950s, French public schools were Catholic. Religious holidays punctuated the school calendar.  Easter, the most important religious holiday, marked the end of a long winter and the beginning of spring. However, the most important, most anticipated, and most expected event of the first year of school was the First Communion. The ceremony was orchestrated by the school under the supervision of the neighborhood church and followed by big celebrations in the children’s homes. Because this event took place in May, it usually coincided with the first warm, sunny days of spring. Here’s the first panel of a series of stories about First Communion. To emphasize Doudou’s joy, I set the story outside, in the midst of the colors and light of one of those beautiful days of May.

Doudou is eagerly waiting her First Communion

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *