Un troisième album: Histoires d’escaliers. L’Âge de Raison–A third book: Stairway Stories. The Age of Reason.

Histoires d’escaliers. L’Âge de Raison est maintenant disponible.

(English version below)

L'Âge de Raison. 52 p. Couleurs. Album bilingue (français et anglais)

Histoires d’escaliers regroupe une série d’histoires mettant en scène deux jeunes enfants francophones, Doudou et Danny, dans le Montréal de la fin des années 1950. À cette époque, les écoles publiques de Montréal, comme presque partout au Québec d’ailleurs, sont confessionnelles, principalement catholiques pour les enfants de langue française. Les garçons et les filles n’étudient pas dans les mêmes écoles, et s’ils se retrouvent parfois dans un même établissement, ce sera dans des classes séparées. Mais Doudou et Danny sont voisins de balcon, et leur entrée à l’école ne les empêchera pas de continuer à découvrir la vie, côte à côte. Et comme il s’agit de Montréal, leurs histoires auront souvent comme décor de fond… un escalier. L’Âge de Raison est le troisième album de la série.  Au Québec, à l’époque de Doudou et Danny, le calendrier scolaire est ponctué par les diverses fêtes et célébrations religieuses. Le printemps est tardif au Québec et les premiers jours de vrai beau temps et de chaleur n’arrivent souvent qu’en mai, alors que les écoliers observent le Mois de Marie. Mais ce temps de l’année est, par dessus tout, marqué par l’évènement le plus important, le plus attendu, le plus préparé de la première année d’école: la Première Communion. Doudou et Danny ont atteint l’Âge de Raison. En l’espace de quelques semaines, ils feront leur première Confession, leur Première Communion et leur Confirmation. Cette série d’histoires documente avec humour les inquiétudes et les angoisses que susciteront chez les deux enfants ces moments uniques de leur vie. Et pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les particularités de la langue parlée au Québec, ainsi que sur certains termes relatifs aux pratiques religieuses de l’époque, n’oubliez pas de consulter le glossaire, en fin d’album.  L’Âge de Raison. 52 p., couleurs, livre bilingue (français et anglais)

Stairway Stories. The Age of Reason is now available.

 

The Age of Reason. 52p. Full-colour. Bilingual book (French and English)

Stairway Stories features two French-speaking children, Doudou and Danny, growing up in Montreal in the late 1950s. In those years, public schools in Montreal, like almost everywhere in Quebec, were religious. For those whose native language was French, they were usually Catholic. Boys and girls were in separate classrooms and often in different schools. However, Doudou and Danny are next-door neighbors and, even though they’re entering school, it does not prevent them from continuing to discover life side by side. And because they live in Montreal, their stories often have, as a backdrop, a stairway.  The Age of Reason is the third book of the series. In those days, in Quebec, the school calendar was punctuated by the various religious holidays and celebrations. Spring doesn’t come early in Quebec. The first days of nice, warm weather often arrive only in May, when children celebrate the Month of Mary. However, this time of year is above all marked by the most important, the most anticipated, the most rehearsed event of the first year of school: First Communion. Doudou and Danny have reached the Age of Reason. Within a short period of time, they will go through Confession, First Communion and Confirmation. This series of stories portrays, with, humor the many worries and anxieties triggered by these unique events in the two children’s lives. If you are curious about the specifics of the French dialect spoken in Quebec or about the meaning of certain religious terms, please consult the glossary at the end of the book.

           

4 thoughts on “Un troisième album: Histoires d’escaliers. L’Âge de Raison–A third book: Stairway Stories. The Age of Reason.

  1. Daniele,

    This is SO interesting culturally and otherwise. At what age is this “age of raison?” Are they in puberty or before – it gives those of us with absolutely no Catgikuc religious background a better understanding of all the things that Danny and DouDou might be experiencing, feeling.

    You do such a wonderful job with the artwork, facial expressions, verbal expressions – you make Danny and DouDou and their experiences of compelling interest to anyone.

    Nancy

  2. Je vien de tomber sur ce site en cherchant des informations sur la confirmation. Je suis en train d’écrire une biographie qui se passe dans les années 50 en Abitibi.

    Je trouve l’histoire et les planches très très jolis

    • Merci! Mes albums comportent un glossaire français-québécois et français européen. Pour le dernier album, j’ai aussi inclus un lexique des termes religieux. Voici l’entrée pour la Confirmation (la majuscule était obligatoire pour les noms de sacrements à l’époque.

      Confirmation : durant le sacrement de Confirmation, l’enfant reçoit le don du Saint-Esprit. Dans les années 1950, le sacrement de Confirmation était donné aux enfants très tôt après celui de Communion. Dans le cas de Doudou et Danny, ils seront confirmés une semaine après leur Première Communion. À cette époque, outre l’imposition des mains et l’onction faite avec le saint chrême, l’évêque (ou le cardinal, comme c’est le cas dans cette histoire) donne aussi un soufflet au confirmé. Un rappel que le confirmé devient un soldat du Christ et qu’il doit être prêt à souffrir pour sa foi.

      Bonne chance avec votre biographie!
      Danièle

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *