Lancement de Québec-California au Festival BD de Montréal!

Ma dernière BD Québec-California au Festival BD de Montréal!

Quoi? Lancement de ma dernière BD Québec-California

Où? Espace Fanzine au Festival BD de Montréal. À l’Espace Lafontaine, Parc Lafontaine.

Quand? Samedi le 2 juin, 2012. De 10h à 19h.

Venez placoter avec moi le temps d’un dessin.

Et pour vous donner un avant-goût de cette dernière bande dessinée, cliquez ici pour  voir la vidéo!

Québec-California

 

 

 

Québec-California

Québec-California

Ma nouvelle bande dessinée: Québec-California. La vie qui bat.

La faune californienne se distingue à bien des égards de celle du Québec. Pendant ma première année ici, j’allais de découvertes en découvertes. En fait, chaque jour semblait m’apporter un nouveau défi. Et quand je retournais au Québec, j’avais toujours une histoire de petites (ou grosses) bébittes à raconter.

C’est pourquoi j’ai pensé que ce serait amusant de faire un recueil de courtes histoires de BD humoristiques sur mes aventures et mésaventures avec la faune de la Californie du Nord.  La plupart d’entre elles sont inspirées de faits réels, d’anecdotes tirées de ma vie ici. J’ai parfois changé certains détails, en général peu importants, pour les besoins de l’histoire.

Ce recueil ne constitue qu’un petit échantillon de nos nombreuses aventures et mésaventures avec la faune d’ici. Je ne parle pas des colibris de ma cour, merveilleux oiseaux extrêmement territoriaux; des huit ratons laveurs qui ont un jour empêché ma voisine de stationner son auto dans son entrée de garage; des oies du Canada, à Shoreline, qui ne savent plus comment repartir au Canada; du serpent qui a déjà pris, à son insu, une course avec ma fille de six ans; de la menaçante mante religieuse qui a un jour décidé que la table de ma cour lui appartenait… Il y a trop d’histoires. Je les raconterai une autre fois.

My latest comic book: Québec-California. The wild life.

California wildlife is quite different from that of Québec. The first year I lived her, I went from one discovery to the next. It seemed to me that every day brought a new challenge. And when I went back home to Québec, I always seemed to have a story about an encounter with one animal or another. And my feelings seemed to sit somewhere between fascination and terror.

Now, looking back, I mainly see the humor,  which is why, I thought it could be fun to make a comic book about these stories. Most of them come from real events in our life.  Sometimes, I changed some details, usually unimportant ones, for the sake of storytelling. For this reason, the book is not truly autobiographical.

This book constitutes a small sample of my many adventures and misadventures with the local wildlife. I am not talking about the hummingbirds in my backyard, at once fascinating and terrible because they are so territorial; or about the eight raccoons which once prevented my neighbor from parking her car in front of her garage; or about the Canadian geese unable to fly back to Canada; or the race my daughter once had with a snake; or about the menacing praying mantis who decided one day that my backyard table was now hers. I have too many stories. I’ll tell them some other time.

Québec-California

Mon album de bande dessinée Québec-California s’en vient!

C’est la course finale! Mon quatrième album de bande dessinée est presque (presque…) prêt à être envoyé chez l’imprimeur! Il sera prêt, je l’espère pour le Festival de bande dessinée de Montréal! Voici un extrait de la couverture…

My book Québec-California is coming soon!

Final rush! I’m almost ready to send my fourth comic book to the printer. Almost! I hope it’s gonna be ready for the Festival de bande dessinée de Montréal (Montreal Comic Book Festival).  Here’s a glimpse at the book cover.

Album de bande dessinée Québec-California. Danièle Archambault.

Album de bande dessinée Québec-California. Danièle Archambault.

 

Il pleut encore!–It’s still raining!

Il pleut encore en Californie!

Un essai pour une autre planche de bande dessinée.  Un autre style…

C’est facile de trouver l’inspiration…Il pleut encore aujourd’hui!

Question: Mais de quoi parlent-elles donc?

It’s still raining in California!

I am trying a different style for this page.

It’s easy to figure out rainy days stories…It’s still raining today!

English translation of the dialogs:

Mat (short for Mathilda): Let me do it, mom! I’m better at it than you are!

Mom: No way! It’s raining and you’re still in your nightshirt and slippers!

Mat: Then, you have to be really careful.

Mom: Of course! I’ll go very slowly.

Question: What are they talking about?

Petite marche de jour de pluie en California.

Maman, va doucement!

Devinez le sujet de cette bande dessinée! —Guess the topic of this comic book page!

Petit jeu de devinette pour une bande dessinée.

Les planches vont bon train pour la série Québec-California. Après avoir fait le premier brouillon de cette histoire-ci, je me suis rendue compte que la planche se prêtait bien à un jeu de devinette. Tout ce que je peux dire, c’est que cette histoire s’inscrit bien dans le thème de l’album et que mes dialogues sont déjà écrits. Je suis curieuse de savoir si vous pouvez deviner le sujet de cette histoire. Alors?

Guessing game for a comic book page.

I have too many stories for my Québec-Caifornia book. I need to work faster if I want to be done in time. Once I was done with the first draft of this page, I realized that many stories could fit the sequence of drawings. All I can say is that the story fits well in the books’ theme and that my dialogs are already written. Do you think you can guess this pages’s topic?

Crayonné. Cuisine-Québec-California.

Devinette pour une bande dessinée. Guessing game for a comic book page.

Stanford Dish!

Enfin un peu de soleil!

Après des jours et des jours de pluie et d’orage, on a finalement eu du beau temps dimanche. J’en ai profité pour m’installer dehors pour travailler sur mes BDs . J’adore écouter les émissions radio de Radio-Canada sur mon ordinateur tout en travaillant sur mes planches.

Dans cette nouvelle histoire de la série Québec-California, Lisa et Catherine vont faire une randonnée au fameux “Dish” de Stanford. Bien sûr, il y aura une petite surprise pour Catherine…Il faut attendre un peu pour savoir ce que c’est.

Ce radiotélescope, ainsi que tout le terrain autour, appartiennent à l’université Stanford. L’antenne parabolique marque le paysage dans les basses foothills près de Palo Alto.

Finally, the sun is out!

After days and days of rain, the sun finally came out Sunday. I decided to work on my comic book pages outside. I love working outside while listening to Radio-canada on my computer.

In this new Québec-California story, Lisa and Catherine are going hiking at the Stanford Dish. Catherine is explaining to Lisa that, although she heard about the famous Dish, it’s her first time hiking there. Then she wonders why she cannot see the Dish. Lisa explains that  it’s hidden by the hills and that she will soon see it. (The English translation will come later. When I work on a book, I do the French version of all the pages first, then I translate them later). Of course, this story will bring a new surprise for Catherine but I can’t tell you what it is yet….

This radiotelescope and the land around it belong to Stanford University. The antenna in the lower foothills can be seen from far away and is a famous landmark in the region.

 

Photo de ma cour. Daniele BD

Dessiner dans ma cour. Drawing in my back yard. Danièle Archambault

 

Le crayonné de la planche de BD du Stanford Dish.

Stanford Dish. Le crayonné. Penciling.

Stanford Dish. La série de BD Québec-California.

Stanford Dish. La série de BD Québec-California.

 

Lundi, jour de lavage.

Lundi, jour de lavage. Histoires d’escaliers.

(The English version is coming very soon!)

J’ai été occupée par toute une variété de projets ces derniers mois, mais j’arrive quand même à travailler un peu (trop peu à mon goût) sur le quatrième album de la série Histoires d’escaliers.  Voici la toute première planche de cette nouvelle série d’histoires. Un lundi midi d’automne bien typique. Il pleut et c’est jour de lavage…

À l’époque de Doudou et Danny, les enfants revenaient manger à la maison sur l’heure du dîner. On marchait beaucoup à cette époque. J’habitais à environ un mille de l’école (sans blague!) et une bonne partie du temps que j’avais pour aller dîner chez moi était prise par cette marche entre la maison et l’école. Doudou et Danny sont dans la même situation. Comme ils vont à la même école (même s’ils ne sont pas dans la même classe), ils font le trajet ensemble et en profitent pour se parler de l’école, de la vie, de leurs joies et de leurs soucis…

En ce lundi d’automne, la maîtresse d’école de Doudou, aborde le sujet des vocations avec ses élèves. Elle y parlera bien sûr de la vocation religieuse, de la vocation d’enseignante, ou encore d’infirmière…On ne parle pas vraiment de métiers aux petites filles à cette époque.  Mais, aujourd’hui, Soeur Saint-Guy-Martyr a décidé de parler d’abord aux enfants de la plus importante des vocations pour les femmes dans le Québec des années 1950 : mère de famille! Et qui est mieux placée pour expliquer aux petites filles le rôle important de la mère dans les foyers du Québec, que leur maman elle-même? Ses petites élèvent partent dont, ce midi-là, chez elles avec un devoir bien surprenant : parler à leur mère de leur rôle unique dans la société.

Histoires d'escaliers. Lundi, jour de lavage.

Lundi, jour de lavage et jour de pluie. Histoires d'escaliers.

La moulin à linge chez Doudou–Doudou’s washing machine

Le moulin à linge chez Doudou

Voilà! Le mot est lâché! Dans les années 1950, le terme pour désigner l’appareil qui servait à laver les vêtements n’était ni une “laveuse”, ni une “lessiveuse”. On parlait parfois de “machine à laver” mais aussi, très souvent, de “moulin à linge”. On retrouvait aussi ce terme de “moulin” pour la couture dans “moulin à coudre”, qui est aussi devenu “machine à coudre”. D’autres se souviendront aussi du “petit moulin à viande” (hache-viande) qui servait (et sert encore chez moi) à hacher les reste de viande.

Voici la version couleur de la case montrant la cuisine de Doudou. J’y fais encore des changements.

La laveuse dans les années 1950

Le moulin à linge chez Doudou.

The washing machine at Doudou’s house

In the 1950s, a washing machine was called “un moulin à linge” (“mill”) and also “une machine à laver” (“machine”). Now, people are more likely to use “laveuse” or “lessiveuse”. The term “moulin” was very productive and could be used for other devices like “moulin à coudre” (sewing machine) and “moulin à viande” (meat-grinder).

Here’s the color version of the panel showing Doudou’s kitchen. I’m still working on it. Doudou’s mom is saying: “Ba careful, Doudou! There’s some clothes soaking in the sink.”

 

La fable “Le Renard, le Loup et les Raisins”. Page trois.

La fable Le Renard, le Loup et les Raisins. Page trois

Voici la troisième et dernière planche de ma fable Le Renard, le Loup et les Raisins.  Basée sur celle de La Fontaine Le Renard et les Raisins, elle en garde le même thème: mépriser ce qu’on ne peut avoir. Mais ici, les acteurs de l’histoire sont différents. Quant à la morale, je l’ai aussi transformée. La Fontaine, lui, demande (en parlant du Renard): “Fit-il pas mieux que de se plaindre?” J’ai situé l’histoire à Montréal dans un quartier bien connu pour ses bagels.  Allez aussi voir le petit vidéo.

Ou encore pour voir l’histoire complète avec les trois planches, visitez la section: Petites BDs.

N’hésitez pas à m’envoyer vos commentaires!

Une fable moderne par Danièle Archambault. Le Renard, le Loup et les Raisins.

La fable Le Renard, le Loup et les Raisins. Page trois. Danièle Archambault