My 2012 Christmas Card is all about Stairways…

Stairway stories: 2012 Christmas card.

My 2012 Christmas cards are ready. Got some printed already, in Montreal. Then, I’ll get the English  version printed in California.The card, this year too, features the characters from my series Stairway Stories.  Here’s an excerpt without  Doudou and Danny but with the famous Montreal stairways, under a blanket of snow. I’m also working on a small video to showcase the card. I am in Montreal this week and it snowed a few days ago. Not enough, though… I’m looking forward to those beautiful winter sceneries.

Stairway Stories. Christmas card 2012. Danièle Archambault

The stairways from my 2012 Christmas card. The characters will be there soon.
Danièle Archambault

La moulin à linge chez Doudou–Doudou’s washing machine

Le moulin à linge chez Doudou

Voilà! Le mot est lâché! Dans les années 1950, le terme pour désigner l’appareil qui servait à laver les vêtements n’était ni une “laveuse”, ni une “lessiveuse”. On parlait parfois de “machine à laver” mais aussi, très souvent, de “moulin à linge”. On retrouvait aussi ce terme de “moulin” pour la couture dans “moulin à coudre”, qui est aussi devenu “machine à coudre”. D’autres se souviendront aussi du “petit moulin à viande” (hache-viande) qui servait (et sert encore chez moi) à hacher les reste de viande.

Voici la version couleur de la case montrant la cuisine de Doudou. J’y fais encore des changements.

La laveuse dans les années 1950

Le moulin à linge chez Doudou.

The washing machine at Doudou’s house

In the 1950s, a washing machine was called “un moulin à linge” (“mill”) and also “une machine à laver” (“machine”). Now, people are more likely to use “laveuse” or “lessiveuse”. The term “moulin” was very productive and could be used for other devices like “moulin à coudre” (sewing machine) and “moulin à viande” (meat-grinder).

Here’s the color version of the panel showing Doudou’s kitchen. I’m still working on it. Doudou’s mom is saying: “Ba careful, Doudou! There’s some clothes soaking in the sink.”

 

Histoires d’escaliers (La vie au foyer)–Stairway Stories (Life at home)

La vie au foyer. Montréal 1950.

Doudou et Danny reprennent leurs aventures. On les retrouve dans la vie de tous les jours,celle de Montréal dans les années 1950.  La vie au foyer, cette-fois-ci, avec ses petites corvées, ses plaisirs et ses déceptions.  Le quatrième album de la série Histoires d’escaliers est donc en train. Voici la première case de la toute première page, en noir et blanc et sans le texte.

Life at home. Montreal, 1950.

Doudou and Danny are coming back. We find them in their daily life, the kind of life kids had in Montreal in the 1950s. Life at home, with its chores, its little pleasures and disappointments. The fourth book in the Stairway Stories is underway. Here’s the first panel of the very first page, in black ink and no dialogs.

La première case de la première page de l'album 4 de Histories d'escaliers

Histoires d'escaliers. Stairway Stories.

Recherche de nouveaux personnages de BD-Looking for new characters fro my comic books.

Bon. Je me remets à la tâche. Le prochain album de la série Histoires d’escaliers va bon train. Voici un petit exercice préliminaire: une recherche de nouveaux personnages. Croquis à la mine, puis encre noire et aquarelle pour la couleur. Pour reprendre la main.

Back to work. Focusing on the next book for Stairway Stories. Here are some sketches: looking for new characters. Pencilling, then inking then watercolor. In order to get back into the mood.

Recherche de personnages. Trying new characters.

Bonne Sainte-Catherine!

La tire Sainte Catherine

Bon, je suis un peu tard mais la journée n’est pas finie. Et puis, j’ai encore plein de “clennedaques” à manger…J’ai décidé à la dernière minute de faire un petit montage vidéo avec l’histoire sur la tire Sainte-Catherine tirée de mon deuxième album de la série Histoires d’escaliers: Sur le chemin des écoliers. C’est toujours très long, ces petits montages. Et je ne suis pas encore très habile.

Je pense que la Sainte-Catherine ne se fête plus dans les écoles du Québec. C’est dommage. Dans le contexte des écoles, cette fête n’avait rien à voir avec les vielles filles de 25 ans , ces Catherinettes qui coiffaient la Sainte-Catherinette.  Cette fête était en l’honneur de Marguerite Bourgeoys, notre première institutrice.  Et on y mangeait de délicieux bonbons appelés, selon la région,  “clennedaques”, “kiss” ou encore tire Ste-Catherine.

Un peu d’aide avec le vocabulaire:

Tire, tire à la mélasse, tire Sainte-Catherine : Friandise faite à base de mélasse.  Le mot tire vient du fait que, une fois le mélange refroidi, il faut bien l’étirer avant de le couper en petits morceaux. Les bonbons sont alors enveloppés dans des papillotes. On les appelle aussi clennedaques et kiss. Ces friandises sont très populaires aussi à l’Halloween. Cette tire est différente de la tire d’érable, qui, elle,  est faite à partir d’eau d’érable bouillie.

En me penchant sur cette histoire de l’année passée, je me rends compte à quel point mon style a changé en un an…J’ai beaucoup appris… Il y a deux ans, je prenais mon premier cours de BD! Et je continue…

C’est toujours plaisant!

Allez voir le vidéo: La tire Sainte-Catherine sur You Tube

 

Marguerite Bourgeoys et la tire Sainte-Catherine.

 

 

 

 

A Workshop with Hilary Price at the Cartoon Art Museum.

A very good day in San Francisco!

Thursday was a day well spent in San Francisco. I should go there  more often. If parking weren’t so difficult!

I visited the Carton Art Museum in the afternoon. I love going to this museum, especially getting to see original art work from famous artists in the cartooning world. I find it moving…

I got  the courage to go to their bookstore and showed the lady there  my books. And…She is taking five copies of each book for the store! Wow! I just kept saying: “Thank you! Thank You! Thank you!” When I came back home that night, I realized I was out of book #2. I need to order more…What a great feeling!

So…Stairway Stories will be available at Cartoon Art Museum’ bookstore!

In the evening, I took a workshop with Hilary Price, the great author of the comic strip Rhymes with Orange, which I read every morning in my newspaper. I loved it! It was great listening  to her (she is really funny) and learning from her. I got many great tips that I can integrate in my way of working. One thing I learned about myself, though, is that I cannot draw fast. Especially football players and ducks! In all the quick exercises we did and shared, mine were always the not finished ones, in which you could not even understand the story. And we’re talking one-panel stories! This is why I don’t have anything to show from this workshop, except these quick characters sketches. This is the only exercise in which I felt comfortable. I like drawing faces….Anyway, I keep this bit of advice in my pocket “Exaggerate, the characters’ features, especially the nose and mouth.” (On my sketch, the word “exaggerate” is misspelled. Two”g” in English, one in French.). I did the coloring in watercolor, the next day at home…

Thank you to Hilary Price and the Cartoon Art Museum!

Une vraie bonne journée à San Francisco!

Jeudi dernier, j’ai passé une vraie de vraie bonne journée à San Francisco. Je devrais y aller plus souvent. Si seulement, ce n’était pas si difficile de stationner!

J’ai visité le Cartoon Art Museum dans l’après-midi. J’aime aller à ce merveilleux musée, surtout pour voir les originaux de bandes dessinées bien connues. Je trouve ça émouvant…

J’ai pris mon courage à deux mains et je suis allée montrer mes albums de BD à la boutique. Et…la dame de la boutique me prend cinq exemplaires de chacun de mes livres. Je ne pouvais pas trouver autre chose à dire que…”Merci! Merci! Merci!” De retour à la maison ce soir-là, je me suis rendue compte que je n’ai plus de copies de l’album # 2. Je dois en recommander…En fait, je dois commander des copies de tous mes albums! Ça me fait plaisir!

Alors,  les albums de la série Histoires d’escaliers seront bientôt disponibles au Cartoon Art Museum de San Francisco!

Dans la soirée, j’ai participé à un atelier de BD par Hilary Price, l’auteure de la série “Rhymes with Orange“, que je lis tous les matins dans mon journal. Quel atelier! C’était vraiment extraordinaire de l’entendre (elle est aussi très drôle en personne) et d’apprendre comment elle travaille. J’ai retenu plusieurs bons conseils que je peux intégrer dans ma façon de travailler. Cependant, j’ai appris quelque chose d’important à mon sujet: je ne peux pas dessiner rapidement. Surtout pas des joueurs de football et des canards! Dans tous les exercices rapides que nous avons faits et partagés, mes petits dessins étaient toujours ceux qui n’étaient  pas finis, au point qu’il était même impossible de comprendre l’histoire. Et on parle ici d’une BD en une case seulement! C’est pour cette raison que je n’ai rien à montrer de cet atelier, sauf ces quelques croquis rapides de personnages. C’est le seul exercice dans lequel je me suis sentie à l’aise. J’aime dessiner des visages…Et je garde ce conseil précieusement: il faut exagérer les traits de nos personnages, surtout le nez et la bouche. (Il y a une coquille dans le mot “exaggerate” anglais sur mon dessin. Ça prend deux “g” en anglais.) J’ai ajouté la couleur avec de l’aquarelle le jour suivant à la maison.

Merci à Hilary Price et au Cartoon Art Museum!

Atelier avec Hilary Price. Hilary Price workshop.

 

 

 

 

 

Bye APE 2011 in San Francisco!

APE 2011 in San Francisco was interesting…

Je suis contente d’avoir participé à APE 2011, à San Francisco….

Daniele, Ape 2011, San Francisco.

But now it’s time to go back to work. Here’s the beginning of a new story for Stairway Stories.

 

Mais maintenant, il faut que je me remette au travail. Le début d’une nouvelle histoire pour Histoires d’escaliers.

Que dit Doudou? "Entrez" ou "Sortez"?

 

 

DanieleBD at APE 20011 in San Francisco!

 

A whole year of Doudou...

Come see me at APE 2011 in San Francisco, October 1 and 2! 

I will be at table 638. Saturday, 11:00 AM to 7::00 PM. Sunday, 11:00 AM to 6:00 PM. You can buy one of my three books (at the very low price of  10$ each book) or just pick up a free postcard. And I’ll do a little drawing for you, if you ask me.

I will be introducing my third book The Age of Reason, the latest in the Stairway Stories series. This one, like the previous one, On the way to school, features a glossary in the middle of the book.

Doudou will be there with me…

Exposition à Montréal. Premières photos.– Montreal exhibit. First pictures.

Ça y est! L’exposition chez Congé de cuisine est commencée. Voici les premières photos.

The exhibit started on Sept.15. Here are the first pictures.

Colette et Jojo

Merci à ma soeur Jojo et à la photographe Colette Bordeleau sans qui je n’aurais pu faire mon accrochage.

A big thank you to my sister Jojo et and Colette Bordeleau, photographer, who were more than helpful when it was time to put up all the pictures on the wall.

Colette et Jojo chez Congé de cuisine

L'exposition chez Congé de cuisine.Â

 

 

 

Examen de conscience et Petite confession. Photo de Colette Bordeleau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques planches. Photo de Colette Bordeleau.


Un troisième album: Histoires d’escaliers. L’Âge de Raison–A third book: Stairway Stories. The Age of Reason.

Histoires d’escaliers. L’Âge de Raison est maintenant disponible.

(English version below)

L'Âge de Raison. 52 p. Couleurs. Album bilingue (français et anglais)

Histoires d’escaliers regroupe une série d’histoires mettant en scène deux jeunes enfants francophones, Doudou et Danny, dans le Montréal de la fin des années 1950. À cette époque, les écoles publiques de Montréal, comme presque partout au Québec d’ailleurs, sont confessionnelles, principalement catholiques pour les enfants de langue française. Les garçons et les filles n’étudient pas dans les mêmes écoles, et s’ils se retrouvent parfois dans un même établissement, ce sera dans des classes séparées. Mais Doudou et Danny sont voisins de balcon, et leur entrée à l’école ne les empêchera pas de continuer à découvrir la vie, côte à côte. Et comme il s’agit de Montréal, leurs histoires auront souvent comme décor de fond… un escalier. L’Âge de Raison est le troisième album de la série.  Au Québec, à l’époque de Doudou et Danny, le calendrier scolaire est ponctué par les diverses fêtes et célébrations religieuses. Le printemps est tardif au Québec et les premiers jours de vrai beau temps et de chaleur n’arrivent souvent qu’en mai, alors que les écoliers observent le Mois de Marie. Mais ce temps de l’année est, par dessus tout, marqué par l’évènement le plus important, le plus attendu, le plus préparé de la première année d’école: la Première Communion. Doudou et Danny ont atteint l’Âge de Raison. En l’espace de quelques semaines, ils feront leur première Confession, leur Première Communion et leur Confirmation. Cette série d’histoires documente avec humour les inquiétudes et les angoisses que susciteront chez les deux enfants ces moments uniques de leur vie. Et pour ceux et celles qui veulent en savoir plus sur les particularités de la langue parlée au Québec, ainsi que sur certains termes relatifs aux pratiques religieuses de l’époque, n’oubliez pas de consulter le glossaire, en fin d’album.  L’Âge de Raison. 52 p., couleurs, livre bilingue (français et anglais)

Stairway Stories. The Age of Reason is now available.

 

The Age of Reason. 52p. Full-colour. Bilingual book (French and English)

Stairway Stories features two French-speaking children, Doudou and Danny, growing up in Montreal in the late 1950s. In those years, public schools in Montreal, like almost everywhere in Quebec, were religious. For those whose native language was French, they were usually Catholic. Boys and girls were in separate classrooms and often in different schools. However, Doudou and Danny are next-door neighbors and, even though they’re entering school, it does not prevent them from continuing to discover life side by side. And because they live in Montreal, their stories often have, as a backdrop, a stairway.  The Age of Reason is the third book of the series. In those days, in Quebec, the school calendar was punctuated by the various religious holidays and celebrations. Spring doesn’t come early in Quebec. The first days of nice, warm weather often arrive only in May, when children celebrate the Month of Mary. However, this time of year is above all marked by the most important, the most anticipated, the most rehearsed event of the first year of school: First Communion. Doudou and Danny have reached the Age of Reason. Within a short period of time, they will go through Confession, First Communion and Confirmation. This series of stories portrays, with, humor the many worries and anxieties triggered by these unique events in the two children’s lives. If you are curious about the specifics of the French dialect spoken in Quebec or about the meaning of certain religious terms, please consult the glossary at the end of the book.