Un motton dans la gorge

J’ai enfin fini la deuxième page de cette histoire de chiffres et d’adresses, page qui apporte la conclusion à cette petite histoire. Quand j’étais petite mon adresse n’avait vraiment que trois chiffres et j’habite maintenant dans une maison dont l’adresse n’a aussi que trois chiffres. ‘Tu vois bien, Louise!” Pour lire la page en entier, cliquez sur Histoires d’escaliers.

Nouvelle page pour “Histoires d’escaliers”

Je travaille sur le second livre de la série Histoires d’escaliers. Je me donne comme but de le finir en février 2011. Toujours des vignettes d’une page sur le Montréal des années 1950, avec Doudou et Danny. Allez voir la première page dans Histoires d’escaliers.