Fables d’aujourd’hui: Le Renard, le Loup et les Raisins.

En ce début d’année, je sors de mon cadre habituel et j’explore un nouveau style de dessins et d’histoires. La série Fables d’aujourd’hui débute avec une fable inspirée de celles de Jean de La Fontaine: Le Renard , le Loup et les Raisins. Celle-ci est construite sur le modèle de la courte fable Le Renard et les Raisins et en garde également le thème: mépriser ce qu’on ne peut obtenir. Une version moderne de la fable originale avec une finale légèrement différente. Alors que La Fontaine adresse à ses lecteurs une question de nature plutôt rhétorique: “Fit-Il pas mieux que de se plaindre?”, ici, j’attends d’eux une réflexion: “Vaut-il mieux plaindre que de se plaindre?”.

Mes décors, quant à eux, sont bien Montréalais. Et, pour cette histoire, j’ai quitté le quartier Villeray pour aller…Pouvez-vous deviner le quartier?

Je me suis inspirée pour cette histoire d’abord d’une jeune femme que j’ai rencontrée il y a plusieurs années. Elle m’avait raconté que lorsqu’elle avait dit à un jeune homme qui lui faisait la cour qu’elle était gay, celui-ci lui avait dit, très sérieusement, que c’était parce qu’elle n’avait jamais connu l’amour physique avec un homme. “Parce que, avait-il ajouté, rien ne surpasse le plaisir qu’un homme, un vrai, peut apporter!” Depuis, j’ai entendu plusieurs fois des versions similaires de cette histoire et j’ai été souvent témoin de réflexions de ce genre que certains hommes font en observant un couple de jeunes femmes amoureuses.

Ma fable est dédiée à toutes les femmes qui ont eu à entendre une telle réflexion.

Pour voir le vidéo, cliquez ici.

Le Renard, le Loup et les Raisins. Danièle Archambault.